Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

La Sebastiana est la singulière demeure de Pablo Neruda* à Valparaiso. Celle-ci se situe dans la rue Ferrari et est accolée au cerro* ou colline La Florida. L’histoire veut que le poète fatigué de la turbulente capitale était à la recherche d’une bicoque pour vivre et écrire baigné par la tranquillité et la paix. La Sebastiana, soeur de La Chascona* à Santiago et du refuge de la Isla Negra*, séduit l’artiste.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Neruda, enthousiaste, laisse parler son imagination poétique et peint la Sebastiana de différentes couleurs ou prédomine le bleu marine. La maison possède une vue panoramique donnant sur le Pacifique. La Sebastiana renferme une collection d’objets fabuleux, témoignage de l’univers lyrique du poète.
Le 18 septembre 1961, l’écrivain inaugure la Sebastiana en célébrant la Fête Nationale du Chili en compagnie de nombreux amis.
Pablo Neruda donne à son nouveau monde le surnom de Sebastiana en hommage à son architecte espagnol Sebastián Collado. Le constructeur de La Sebastiana est pour le poète un esthète.
Neruda ne passe pas beaucoup de temps à la Sebastiana, juste quelques mois et un nouvel an avant sa mort le 23 septembre 1973.
La Sebastiana reste abandonnée pendant plus de 18 ans avant sa restauration et son ouverture en 1992. Aujourd’hui, visiter La Sebastiana est impératif pour quiconque désire pénétrer l’imaginaire romanesque de l’auteur ou tout simplement l’accompagner dans son quotidien.

Agrandir le plan