Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

Le puma est un félin originaire d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. Le puma concolor évolue du Canada jusqu’à la Patagonie*. Ce prédateur agile et rapide vit jusqu’à 4500 mètres d’altitude et c’est pour cela qu’il reçoit l’appellation de puma andin. En effet, avec un peu de chance, il est même possible de l’observer dans les Andes chiliennes. On le connaît aussi sous le nom de « leon americano », « cougar » ou « panther ».

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

On peut dire que le puma est le plus grand des chats. Il en existe environ une trentaine de sous-espèces.
Le puma se nourrit de mammifères en tous genres, de cervidés et de camélidés comme l’alpaga* ou encore la vigogne*.
En 1502, Cristophe Colomb aperçoit des pumas au Niagara. De façon erronée, il le surnomme « Lion des Amériques ». Les pumas sont certes plus proches génétiquement des léopards que des lions. Le puma ronronne, le lion rugit.
Le nom de puma vient de la langue quechua*. Le puma forme avec le condor* et le serpent la trilogie des êtres surnaturels et mythiques des civilisations précolombiennes.. Effectivement, le puma a une importance majeure dans le culte inca. Les pumas sont vus comme les dieux de la montagne. Dans les Andes péruviennes, le dieu Viracocha, symbole de l’univers inca, est représenté par un puma sur la Porte du Soleil de Tiahuanaco*. La montage Huayna Picchu, jouxtée à la cité inca Machu Picchu, a la forme de la tête d’un puma.