Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

L’architecture de Valparaiso* constitue un des attraits majeurs de la ville. La physionomie de la cité portuaire est originale et hétéroclite. Durant la Conquête, Valparaiso est une simple crique. Bientôt, le commerce du salpêtre* en provenance du nord du pays et l’activité portuaire en font le pivot économique du Pacifique.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Cette activité attire les capitaux de plusieurs colonies étrangères qui s’y implantent et imposent leurs goûts en matière architecturale. Le métissage de deux styles prédomine à Valparaiso. En effet, se mélangent le style vernaculaire ou vulgaire issu de la Conquête et le style victorien et néoclassique issu des colonies britanniques et françaises. Valparaiso est d’ailleurs un des seuls endroits d’Amérique Latine oú le style victorien s’est aussi bien adapté à la topographie des lieux. Ce croisement architectonique s’accommode de la division accidentée entre les collines ou cerros et le centre de la ville.
Mais l’architecture évolue aussi après le tremblement de terre de 1906. Les différents constructeurs privilégient le bois et le fer forgé connus pour leur résistance aux secousses sismiques. Ces éléments créent le charme incomparable du port de Valparaiso. Les nombreux oeuvres aux touches et aux styles divers abondent. Citons entre autre l’Église La Matriz* de style colonial espagnol, l’Horloge Turri de style néoclassique français ou encore les quartiers du Cerro Alegre et Concepción*.