Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Les Mapuches sont originaires du territoire argentin mais émigrent dans les Andes chiliennes*. Ils propagent leur culture aux tribus tehuelches de la Pampa* à la Patagonie* entre le XVIII et XIX siècle. Tehuelche est le nom que les Mapuches donnent à l’ensemble des peuples habitant la région de Rio Chubut en Argentine jusqu’aux deux côtes du Détroit de Magellan*. Le vocable Tehuelche en mapudungun, la langue des mapuches, signifie gens sauvages.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

La langue mapudungun signifie littéralement « parlé de la terre ».
Ni les incas* ni les conquistadores ne réussissent à soumettre les Mapuches. Lautaro, chef militaire mapuche, oppose une résistance formidable face aux espagnols lors de la Guerre de Arauco. En 1602, la frontière entre Espagnols et Mapuches est fixée dans la région de Bío Bío au Chili.
Vers 1880, l’Argentine et le Chili entreprennent des guerres de conquêtes contre les Mapuches. Ces conflits ont comme but latent la bio-océanité et font des milliers de mort chez les Mapuches. Le Chili veut s’ouvrir sur l’Atlantique par le sud et l’Argentine sur le Pacifique par le sud également. Les Mapuches s’intègrent par la suite peu à peu à l’État chilien même si des foyers de résistance poursuivent la lutte armée jusqu’à la fin du XX siècle.
Les Mapuches vivent de la pêche, de la chasse, de peu d’agriculture et d`élevages. Ce sont des guerriers redoutables experts dans le maniement de l’arc et du javelot. La culture et la religion mapuche est de tradition orale. La religion s’organise autour de l’Admapu, ensemble des traditions, des lois et des normes. Leur organisation sociale est familiale. Ils possèdent des liens de parenté ancestrale et vivent en communauté. Les Mapuches sont donc une population autochtone du Chili avec les Aymaras* et les Rapa Nui.