Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

En 1536, Juan de Saavedra, capitaine subalterne de Diego de Almagro*, découvre la Baie de Alimapu et avec elle, la Vallée de Quintil. Le colon la renomme Valparaiso en hommage à sa province espagnole de Cuenca. Originaires de la Vallée, les Changos ou Camanchacos* appelle la vallée Aliampo ou Alimapu qui signifie “ endroit protégé”. Avant les premiers conquistadores, les Changos vivent en groupes de pêcheurs occupant la vallée et la côte.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

La région forme la partie sud de l’Empire Inca*.
Valparaiso devient Port* Officiel de la capitale du Royaume du Chili Santiago en 1544. La ville est une escale pour les bateaux venant de la Vice-Royauté du Pérou*. Sous la couronne espagnole, Lima possède le monopole du commerce. En 1559, on construit une première chapelle à l’emplacement actuel de l’Église La Matriz*. À cette époque, les corsaires comme Francis Drake pillent la ville. Ils s’intéressent à l’or et aux marchandises précieuses comme la graisse, le vin ou le fromage provenants du Pérou. Avec le décret de Libre Commerce entre la Péninsule ibérique et les colonies en 1778, Valparaiso acquiert son vrai visage. La ville glisse des collines ou cerros* jusqu’au centre “plan” et à la mer. Avant l’ouverture du Canal de Panama*, c’est le premier berceau économique du Pacifique. En 1939, la ville reçoit les réfugiés de l’embarcation Winnipeg fuyant la Guerre Civile Espagnole. Valparaiso est donc à l’origine cosmopolite. Les différents styles architecturaux* témoignent du passage des différentes colonies européennes. Des architectes de France, Allemagne et d’Angleterre participent à la reconstruction de la ville après le tremblement de terre de 1906. Le Prix Nobel de Littérature chilien Pablo Neruda* possède une singulière demeure “La Sebastiana”* à Valparaiso.