Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

Le Huaso est le terme utilisé au Chili pour se référer à la population paysanne vivant dans les zones rurales. En effet, les Huasos travaillent dans l’agriculture et dans l’élevage du bétail. Ce sont de formidables cavaliers adeptes de rodéo. Ils vivent principalement dans la zone centrale du Chili allant de la région de Valparaiso à la région de Los Lagos au sud. Cet espace est appelé “zone huasa”. Rancagua est la ville huasa par excellence.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

On peut comparer le Huaso au Gaucho argentin, au Llanero vénézuélien ou encore au Cowboy des États-Unis. Tout comme ceux-ci, le Huaso est un personnage national emblématique. Il participe à la culture folklorique chilienne. On l’aperçoit notamment durant les Fêtes Patriotiques célébrées en septembre, le mois de La Patrie.
L’origine du Huaso est ancienne et peut se comprendre grâce à l’histoire du mot. Dans un premier temps, le mot provient de la langue quechua. Les incas apercevant les premiers colons à cheval utilisent le terme quechua wasu pour les désigner. Mais une autre théorie veut que le mot soit de souche hispanique. En Andalousie, on utilise le mot guaso pour nommer une personne grossière et gacho pour le paysan. Ces deux solutions se révèlent exactes et nous en apprennent plus sur le Huaso. Au début du 20ème siècle, il est considéré comme un campagnard éloigné des formes sociales conventionnelles. Son image s’idéalise ensuite et il perd sa connotation négative. Il devient un symbole de force personnifié par la figure virile du paysan chevauchant sa fière monture. Cette dernière représentation s’impose aujourd’hui. Les huasos possèdent aussi toute une tradition musicale transfigurée par la Cueca, la danse nationale du Chili.