Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Le lapislázuli est une pierre semi-précieuse composée d’au moins 14 minerais différents. Parmi ceux-ci, on souligne la présence de lazurite qui lui donne sa magnifique couleur bleue. La wallostonita et la calcite lui procurent ses veines grises et blanches. La pyrite décore la pierre de somptueux reflets dorés.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Le nom lapislázuli est un mot dérivé du latin « lapislazulus » signifiant « pierre » et « bleu ». Le lapislázuli exerce une fascination sur les hommes depuis des milliers d’années. Il a toujours été un symbôle de pureté et de santé grâce à sa couleur intense et profonde. Les Romains, par exemple, considérent le lapislázuli comme un puissant aphrodisiaque. Mais on retrouve aussi sa trace dans les bijoux et masques funéraires des familles royales égyptiennes. À cette époque, le lapislázuli est plus cher que l’or. Au Moyen-Âge, la pierre protège l’âme de l’envie, de l’erreur et de la crainte.
Il existe seulement deux gisements de lapislázuli dans le monde. Il s’agit d’une mine située en Afghanistan et d’une autre au Chili. La mine de lapislázuli du Chili se nomme Fleur des Andes. Elle se situe à 3600 mètres d’altitude, dans la Haute Cordillère d’Ovalle. Le gisement Fleur des Andes a été découvert à la moitié du 19ème siècle. Mais les civilisations précolombiennes utilisaient déjà le lapislázuli. Au Chili, on a d’ailleurs découvert une superbe pointe de flèche de lapislázuli appartenant aux Diaguitas.
Tout comme la fleur nationale du Chili, la Copihue, le Lapislazuli est reconnu au niveau national en 1984. Dans le quartier Bellavista de Santiago, il est possible de visi