Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

Au Chili, le rodéo est le deuxième sport national après le football. Ce sport traditionnel se pratique depuis plus de 400 ans dans toutes les zones rurales du pays. La naissance du rodéo chilien remonte au 16ème siècle. À cette époque, le bétail n’est pas bien identifié et se perd souvent.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Le Gouverneur du Chili, García Hurtado de Mendoza va corriger cette situation. Il décide, en effet, que le bétail doit être réuni sur la Place des Armes à Santiago pour être marqué et sélectionné. La date choisie est la Fête de l’Apôtre Santiago, patron de la ville, qui a lieu en juillet.
Au 17ème siècle, la pratique se réglemente. On commence à réunir les bêtes sur un terrain rectangulaire. Les cavaliers y démontrent alors leur talent pour maîtriser et diviser le troupeau. Les triomphes des plus grands cavaliers commencent à être couvert de gloire. Le rodéo chilien en tant que sport est né.
Au 19ème siècle jusqu’à aujourd’hui, on pratique le rodéo dans une demi-lune entourée de barrières. À l’intérieur de l’enceinte, les huasos ou paysans chiliens doivent démontrer tout leur art pour attraper l’animal. Le rodéo est déclaré sport national du Chili en 1962.
Chaque année, les championnats nationaux de rodéo ont lieu à Rancagua, dans la sixième région.