Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Le Parc National de Lauca se situe sur la commune de Putre* dans la province de Parinacota. Il doit son nom au fleuve Lauca car celui-ci y prend sa source. L’endroit fût d’abord dénommé Réserve Mondiale de la Biosphère en 1965 avant de se convertir en Parc National de Lauca en 1970. Il comprend une partie de la pré-cordillère et de l’Altiplano andin.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Son altitude oscille entre 3000 et 6000 m. Son climat est sec comme dans le nord du Chili mais pas du tout désertique. En effet, la région du Parc National de Lauca recoit une pluviométrie suffisante pour engendrer lacs, lagunes et marécages. Son climat est variable avec des écarts considérables entre le jour et la nuit.
Deux cours d’eau parcourent le Parc National de Lauca, le fleuve Lauca mais aussi le fleuve Lluta qui prend sa source dans la Vallée de Lluta* et se déverse dans l’Océan Pacifique. Le Parc National de Lauca comprend plusieurs volcans imposants dont le Parinacota, le Pomerape ou encore le Guallatire et l’Acontango. Ces deux derniers sont à l’origine de la création de champs de laves et de geysers comme la sidérante Lagune de Cotacotani. La faune et la flore du Parc National de Lauca est variée. La zone de la pré-cordillère du parc possède sur ses versants des buissons de quenoa. La zone de l’Altiplano andin possède deux types de pâturages, secs et humides. On trouve aussi, aux environs de 4000 m, l’excellente tuna. Pour ce qui est de la faune, on observe 130 espèces de volailles mais aussi des lamas*, des viscaches*, plusieurs variétés de flamants roses chiliens*, des pumas* et des renards.
Enfin, il est important de noter la présence d’intéressants vestiges archéologiques comme Tambo de Chungará et Chacus Incaico. En effet, l’Empire Inca* a eut de très fortes répercussions sur la région du Parc National de Lauca.

Agrandir le plan