Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Le Cerro San Cristobal de Santiago*, avec ses 880 m d’altitude est la seconde colline la plus grande après le Cerro Renco. Le Cerro San Cristobal se situe entre les communes de Providencia et de Recoleta. À ses pieds se trouve le Quartier Bellavista. À l’origine, le cerro se nomme Cerro Tupahue, en langue mapudungun, la langue mapuche* et signifie « Lieu de Dieu ».

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Au 16ème, Pedro de Valdivia*, le fondateur de Santiago, le renomme, en l’honneur de Saint-Christophe, Cerro San Cristobal.
Au 19ème siècle, Benjamím Vicuña Mackena pensait convertir ce lieu en une promenade pour l’élite de Santiago. Il faut attendre le 20ème siècle pour pour que débute la construction de sentiers et d’escaliers.
Le Cerro San Cristobal avec les cerros Chacarillas, La Pirámide et Los Gemelos fait partie du Parc Métropolitain de Santiago, un des plus grands parcs du monde avec ses 722 hectares de superficie.
En 1903, on installe au somme du cerro l’Observatoire Astronomique Lick renommé en Observatoire Manuel Foster.
En 1908, on édifie la Vierge de l’Immaculée Conception, oeuvre imposante de 14 m de haut. De ce point, la vue sur Santiago est spectaculaire. En 1921, on lance un programme de reforestation de la colline car celle-ci est vierge de végétation à l’origine.
Il est possible de gravir le sommet du Cerro San Cristobal en téléphérique. Ce funiculaire est inauguré en 1925. Son dessin unique et sa mécanique exceptionnelle ont permis son maintien jusqu’aujourd’hui. En l’an 2000, il est déclaré Monument National.
Sur la cime du Cerro San Cristobal, plusieurs édifices et constructions sont remarquables; le parc zoologique, la grande tour Victoria ou encore la Chapelle del Santuario de la Cumbre. En 1987, le Pape Jean-Paul II visite les sommets du Cerro San Cristobal.

Agrandir le plan