Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

La Casa Colorada est l’exemple par excellence de la richesse architecturale de la tradition coloniale au Chili. Son maître, le distingué « Conte de la Conquista don Mateo de Toro y Zambrano » commande cette oeuvre à l’architecte portugais Joseph de la Vega en 1769. Sa construction dure 10 ans. Sa structure rompt avec les canons architectoniques et urbains de l’époque. En effet, c’est la première maison de deux étages recouvertes de pierres de la capitale chilienne. La Casa Colorada porte ce nom car en 1888, on la recouvre avec une teinture naturelle de couleur pourpre.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

La Casa Colorada se trouve dans la Rue Merced. Durant la Colonie, le peuple nommait cette rue Rue des Contes Croisés et ce en raison de la présence de nombreuses maisons de la noblesse dans le quartier.
Le rez-de-chaussée de la Casa Colorada possède la structure typique de l’époque. Ce sont plusieurs cours qui se succèdent, elles sont entourées de différents cloîtres. La première cour est encerclée de plusieurs constructions d’un seul étage où l’on range les provisions et les produits de l’exploitation. Le premier corps de deux étages sert aux activités commerciales de la famille. Le corps central est d’un seul étage et fait la transition entre les espaces publiques et privés de la Casa Colorada. Il est cerné de plantes, de fleurs et d’arbres.
La façade est de composition symétrique et d’une linéarité précise. La Casa Colorada laisse transparaître la conception baroque atténuée de la seconde moitié du 18ème siècle. En 1779, les propriétaires y disposent le blason des armes de la famille. La première Assemblée du gouvernement chilien s’y tient en 1810. José San Martin et Bernardo O’Higgins* y logent après La Bataille de Chacabuco en 1817.

Agrandir le plan