Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

En 1879, le Chili, le Pérou et la Bolivie entrent dans un conflit de 4 ans, la Guerre du Pacifique.
Les causes principales de la Guerre du Pacifique sont l’administration du salpêtre et l’accès à l’Océan Atlantique. Pendant plusieurs années, la région Désert d’Atacama*,riche en salpêtre n’est pas exploitée.
Mais la situation change lorsque les trois nations découvrent l’existence de nombreux gisements.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.


La forte concentration de richesses minières de cette zone comprenant le sud de la Bolivie et le nord du Chili est donc la cause principale de la Guerre du Pacifique ou Guerre du Salpêtre.
La Bolivie et le Chili vont établir une zone de division entre les deux pays. La nation bolivienne exige alors ses droits sur la zone de mer entre les parallèles 23 et 25 en échange d’avantages économiques.
Mais 4 ans plus tard, la Bolivie augmente le prix du salpêtre importé par les chiliens. Le commerce du salpêtre, d’importance majeur rapporte énormément aux deux nations. Effectivement, on exporte le salpêtre vers les riches marchés d’Europe et des États-Unis. La Bolivie s’allie au Pérou* par un traité secret. Cette alliance est facilitée car les deux pays ont en commun l’exploitation du célèbre guano.
C’est dans ce contexte que débute et éclate la Guerre du Pacifique. Les troupes chiliennes envahissent Antofagasta appartenant à cette époque à la Bolivie. Le plus célèbre des conflits maritimes de cette guerre est sans aucun doute Combat Naval d’Iquique.
Enfin, l’armée bolivienne est vaincue à Tacna par le Chili et les troupes péruviennes abandonnent Arica*. La Bolivie perd donc son accès à la mer et le Pérou la zone voisine à Arica. La Guerre du Pacifique provoque encore actuellement des débats virulents entre les gouvernements chiliens et boliviens.