Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Ce formidable volatile est avant tout un oiseau charognard. La taille moyenne du condor est d’un mètre. Son poids varie entre 10 kg pour les mâles et 13 pour les femelles.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Le condor a une durée de vie d’en moyenne 90 ans et mange plus d’un kilo de viande par jour. Le condor des Andes est imposant, l’envergure de ses ailes peut atteindre jusqu’à 3 mètres. Grâce aux courants ascendants, le condor atteint parfois 6000 mètres d’altitude.
On a toujours cru, à tort, que le condor était capable d’emmener des proies lourdes dans ses griffes. La légende lui attribue même l’enlèvement d’enfants. Mais le condor est un oiseau sarcohamphe. Son orteil postérieur est situé trop haut, ce qui l’empêche donc de se refermer. On comprend donc son incapacité à transporter quelques victimes que ce soit. Le condor vit en groupe sous la conduite du mâle dominant, l’apu.
Le mot espagnol « condor » est dérivé du quechua* « kuntur ». Le condor des Andes est un oiseau mythique pour les incas. La tradition fait qu’on le chasse depuis des lustres. Mais les incas le considère aussi immortel. Selon ces derniers, l’oiseau, sentant sa mort approcher, se suicide de façon symbolique. Le condor des Andes, après s’être recroquevillé sur lui-même, se jette de la montagne la plus haute. Cette croyance entretient l’idée que le condor des Andes retourne ainsi à la montagne et renaît. De cette façon commence un nouveau cycle de vie.
Le condor est aussi symbole de la renaissance du soleil pour les incas. Il possède donc une symbolique positive. Mais il est aussi craint et assimilé à un mauvais présage. L’Inca Garcilaso de la Vega, en 1615, a immortalisé ce mythe par écrit. Dans celui-ci, l’oiseau de mauvais augure prédit l’arrivée des premiers espagnols et la menace sur l’Empire Inca*.