Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

Le Pukará de Quitor est une fortification atacaméenne du XIIeme siècle. Il se situe à 3km au nord de San Pedro de Atacama. Cette construction défensive édifiée sur tout le périmètre de la colline ou cerro est la réponse aux volontés expansionnistes des peuples aymaras.

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

L’enceinte de Quitor fait environ 70 mètres de hauteur et occupe une superficie de 2,5 hectares.
Le nom de Quitor lui vient de la communauté agraire pré-hispanique « Ayllu de Quitor » logée en bas dans la petite vallée. La petite communauté possède l’intégralité de sa production agricole au pied du Pukará. Le Rio Grande nait dans la vallée et irrigue les cultures.
Les ruines du rempart de Quitor sont impressionnantes. Le Pukará de Quitor était pourvu d’atalayas, des petits tours de guet prévenant les attaques. En effet, il fallait le protéger car il servait d’immense remise pour la production agricole.
Vers 1450, la région est conquise par les Inkas qui y installent un centre administratif. En 1536, le colon espagnol Francisco de Aguirre prend d’assaut le Pukará avec seulement 30 hommes. Il soumet ainsi les peuples de la région et prépare l’arrivée du colon Pedro de Valdivia au Chili.