Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

Visite de la mine de salpêtre Santiago Humberstone, Pozo Almonte, Chili

4- L’usine

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Au bout de l’Avenue Baquedano, nous distinguons l’ancienne usine de salpêtre, Santa Laura. Elle se trouve au nord-est de la « Torta de Ripios ». Cet immense tas en face de l’usine est en fait la réserve de résidus restants après l’élaboration du salpêtre. L’amas de déchets est formé de gravats, de sable, d’argile et de composants chimiques comme le nitrate, le magnésium, le lithium ou encore l’iode et le phosphate. On peut encore observer l’ancienne machine qui transformait la matière en nitrate de sodium. On y trouve aussi la fabrique d’iode et tout le complexe industriel d’Humberstone. La cheminée se dresse toujours au même endroit. Les habitants de la Pampa viennent voir le site une fois par an, pendant la semaine du salpêtre, lorsque celle-ci se remet en action et rejette sa fumée comme à l’époque de l’âge d’or du salpêtre.

5- Le Kioske à musique et l’hôpital

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Nous longeons maintenant le terrain de tennis à notre gauche et distinguons le kiosque à musique. À l’époque, le kiosque animait les après-midi sportives. Dans la base du pavillon de style anglais, se trouvaient les guichets contrôlant l’assistance des employés au travail.
Au sud-est de kiosque à musique, vers la droite, se situe un édifice blanc imposant. Il s’agit de l’hôpital construits en deux étapes. La première donnant sur la rue Tarapacá dans laquelle nous trouvons. Cette partie possède trois mansions qui abritaient le personnel de la clinique. La seconde partie fut construit le long de la rue Prat. L’immeuble était équipé d’un service de chirurgie, d’une banque de sang, d’un service de maternité et d’un cabinet de dentiste. La consultation médicale était gratuite et les coûts pris en charge par le bureau du salpêtre.

6- L’école publique

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

En continuant notre marche dans la rue Tarapacá, nous rencontrons un nouvel édifice au coin de la rue Prat, à notre droite. Celui-ci abritait quatre logis de première ordre. Dans cet immeuble habitait l’ingénieur principal de l’usine, le directeur de l’hôpital, le chef de la section de bien-être social et le directeur de l’école.
L’école publique se situe sur le côté droit de la rue Tarapacá. À l’intérieur, il est possible de visiter les anciennes classes des élèves de Humberstone.
Dans les années 40, la Directrice de l’école publique, Dina Erraz était une ancienne condisciple et collègue de la poétesse national Gabriela Mistral. En effet, Gabriela Mistral était directrice du Lycée de filles d’Antofagasta. À cette époque, Dina Erraz avait l’habitude de l’inviter chez elle. Lors de ses visites, Gabriel Mistral* s’entretenait et discutait avec les habitants d’Humberstone.

usine santiago Humberstone

A Lire aussi sur l’ère du salpêtre:

– Les bureaux de salpêtre Santiago Humberstone et Santa Laura

– L’âge d’or du salpêtre: La calle Baquedano de iquique et la Place Arturo Prat d’Iquique

– La Matanza ou Massacre de la Escuela Santa María d’Iquique

– L’ancien Bureau de salpêtre Santa Laura

– Le salpêtre

– James Thomas Humberstone alias Santiago Humberstone

– La guerre du salpêtre ou la Guerre du Pacifique

Déroulement suggéré de la visite du site:

1- Entrée principale et Avenue Baquedano
2- Le terrain de Tennis
3-La « casa de Administracion »
4- L’usine
5- Le kiosque à musique
6- L’école Publique
7- La Pulpería
8- Le théâtre
9- La Place
10- La piscine
11- Les Maison des ouvriers mariés
12- L’hôtel de Santiago Humberstone
13- Les maisons des ouvriers célibataires
14- Le marché
15- L’église
16- Le chemin de fer

PlanoHumberstone