Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

Visite de la mine de salpêtre Santiago Humberstone, Pozo Almonte, Chili

14- Le Marché d’Humberstone ou Recova

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Nous terminons notre visite des petites demeures des ouvriers célibataires et retournons par l’arrière de la piscine à notre droite et de l’hôtel dans la direction ouest. L’édifice que nous apercevons sur notre gauche au coin de la rue Blanco Encalada correspond au marché ou Recova, deuxième marché de cette ville du désert après la Pulpería. Nous sommes maintenant du côté sud de la place. Une horloge se trouve sur la partie supérieure de la Recova. Elle était aussi équipée d’un poste de musique rythmant le passage de la population au coucher du soleil.
Au sein de la Recova, plusieurs commerces étaient regroupés. Y étaient installés des ateliers photographiques, des magasins de chaussures, des librairies et des coiffeurs. Dans la partie centrale, on trouvait principalement des vendeurs de légumes. Le plus célèbre dans la mémoire des habitants d’Humberstone est certainement le propriétaire de l’épicerie « Los Chilotes », Juan Chang surnommé « El Chino ». Ce personnage avait l’habitude de peser la marchandise en utilisant ses propres mains comme balance sans jamais se tromper. On trouvait encore une boucherie, des marchands de bois et de poissons. Au milieu de la Recova, se dresse une fontaine que les commerçants utilisaient pour rafraîchir et laver les produits. Pour finir, un grand comptoir métallique servait de rangement pour les achats des différents clients.

15- L’Église et l’école maternelle

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Nous sommes dans la rue Recova et le dernier édifice que nous rencontrons est l’Église de Jesús Obrero ou Jésus Ouvrier. Ce temple fut construit par la Congrégation des Pères de Marie l’Immaculée. Il fut restauré complètement en 1989 car il était dans de mauvaises conditions. Sa ligne architectonique est moderne et il est construit avec du bois Pino de Oregon comme le Théâtre. Jouxtant cet édifice, se trouve l’école maternelle « San Mauricio » où les plus petits du bureau de salpêtre faisaient leurs premiers apprentissages.  Cette petite maternelle est la première à avoir été fondé dans la région d’Iquique.

16- Le Ferrocarril ou Chemin de fer à l’époque de l’or blanc

audio-iconAUDIOTOUR KORKE : Ecoutez cet article en cliquant sur le lecteur ci-dessous. ©2013 Turismo Korke Ltda.

Nous arrivons à la fin du parcours et nous retrouvons l’entrée du campement où nous pouvons encore une fois observer les anciennes locomotives et les anciennes voies ferroviaires. Avant de terminer, il est intéressant de faire un détour sur le rôle et la fonction du chemin de fer dans le commerce du salpêtre.Avant l’introduction des locomotives, les bureaux transportaient leurs matières à l’aide de charriots tirés par des mules. Quand Humberstone se nommait encore « La Palma », le campement est équipé de deux locomotives travaillant de façon interne c’est-à-dire transportant les résidus jusqu’aux amas de gravats et autres substances. Lorsque James Thomas Humberstone arrive au Chili, il devient propriétaire du bureau de Agua Santa, administré par une compagnie anglaise The Nitrate Railways. Celle-ci demandera au gouvernement chilien de doter le bureau d’un chemin de fer jusqu’à la crique de Caleta Buena. Cette ligne leur fut concédée en 1890 et se mit à relier plusieurs bureaux de salpêtre jusqu’au point d’embarcation pour les destinations étrangères. D’autres systèmes ferroviaires furent installé au cours des années.

A Lire aussi sur l’ère du salpêtre:

– Les bureaux de salpêtre Santiago Humberstone et Santa Laura

– L’âge d’or du salpêtre: La calle Baquedano de iquique et la Place Arturo Prat d’Iquique

– La Matanza ou Massacre de la Escuela Santa María d’Iquique

– L’ancien Bureau de salpêtre Santa Laura

– Le salpêtre

– James Thomas Humberstone alias Santiago Humberstone

– La guerre du salpêtre ou la Guerre du Pacifique

Déroulement suggéré de la visite du site:

1- Entrée principale et Avenue Baquedano
2- Le terrain de Tennis
3-La « casa de Administracion »
4- L’usine
5- Le kiosque à musique
6- L’école Publique
7- La Pulpería
8- Le théâtre
9- La Place
10- La piscine
11- Les Maison des ouvriers mariés
12- L’hôtel de Santiago Humberstone
13- Les maisons des ouvriers célibataires
14- Le marché
15- L’église
16- Le chemin de fer

PlanoHumberstone