Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

Formées il y a deux cents mille ans, les chutes d’Iguazu (Argentine) ou Iguaçu (Brésil) se situent à la « borne des trois frontières » entre l’Argentine, le Brésil et le Paraguay et où le fleuve Iguazu rejoint le Paraná. Elles sont constituées de 275 cascades d’une longueur de trois kilomètres sur une largeur de 4 km pour une hauteur allant jusqu’à 90 mètres pour la plus grande d’entre-elles, la « Garganta del Diablo ».

 

IStock 000007057828Medium

Découvrez « Les chutes d’iguazu » dans notre exemple de voyage en Argentine

 

Le nom Iguazú est issu des mots guaranis « í » (eau) et « guasú » (grand), soit « les grande eaux ».
Les chutes d’Iguazú sont la continuation du fleuve du même nom, long de plus de 1.300 km et d’une largeur allant jusqu’à 1km, dont la source se trouve à quelques km de l’océan Atlantique, à plus de 800m d’altitude. Elles résultent d’une faille géologique née dans le Paraná faisant apparaître à l’embouchure de l’Iguazu une série de chutes de dizaines de mètres de haut.
Cette kyrielle de cascades a la forme d’un fer à cheval. Pendant la saison des pluies, de novembre à mars, elles déversent un volume d’eau de 12.750 m3/sec. Le spectacle qu’offre cette immensité d’eau est somptueux et depuis le bas des chutes, se forme un voile de brouillard qui remonte et crée un magnifique arc-en-ciel. Le climat y est doux et pluvieux. La formation des chutes d’Iguazú résulte de la superposition d’une dizaine de coulées volcaniques basaltiques qui se répandent a l’état liquide sur une aire et solidifie ensuite grâce au refroidissement.
Découverte par l’explorateur Alvár Cabeza de Vaca en 1541, les chutes d’Iguazu présentent un attrait écologique sans précédent. Inscrites au patrimoine de l’Unesco en 1984, elles sont considérées comme une des sept merveilles naturelles du monde. Enfin, elles font partie, de part et d’autre de la frontière, d’un vaste parc naturel, fondé en 1934 et caractérisé par la splendeur des paysages et la diversité de la biodiversité, composée de plus de 2.000 espèces de plantes et d’une faune variée.