Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

Il existe plusieurs espèces de baleines franches : la baleine franche australe vivant dans les eaux de l’hémisphère sud, la baleine franche boréale ou baleine du Groenland évoluant dans l’hémisphère nord, la baleine de Biscaye ou baleine franche de l’Atlantique nord et la baleine franche du Pacifique nord. Toutes appartiennent au genre Eubalaena. La baleine franche australe peuple les eaux du Pacifique sud, de l’Antarctique et de l’océan indien durant l’été mais elle vit également dans des eaux plus chaudes pendant l’hiver. On la retrouve ainsi dans la péninsule Valdès, en Argentine, le long de l’Uruguay, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l’Afrique du Sud. La baleine franche australe est un cétacé à fanons qui mesure entre 14 et 18 mètres. Son poids peut atteindre jusqu’à 80 tonnes. Sa tête occupe 25% du corps. Celle-ci comporte d’importantes callosités de kératine qui servent d’abri à une multitude de crustacés parasites qui s’alimentent des déchets de peaux et réduisent ainsi d’éventuels infections lors de blessures. Les baleines franches australes ont été chassées intensivement à partir du 17e et principalement durant les 18 e et 19 e siècles par les baleiniers américains et européens. Sa population, aujourd’hui rétablie, atteint les 8.000 spécimens. Un cinquième de la population de baleines franche australe a été recensé dans la juridiction de l’Argentine.

Nous proposons un exemple de programme qui inclut un voyage à la Peninsula Valdès, en Argentine. Situé prés de la ville de Puerto Madryn, sur la côte, vous pouvez y admirer plus de 800 baleines qui viennent s’y reproduire tous les ans entre Août et Novembre, quand les mère repartent avec leurs petits.

baleine-franca-austral-argentine

 Ce cétacé se heurte au risque d’enchevêtrements dans les engins de pêche. Toutefois, ce risque est moins élevé dans l’hémisphère sud car les activités de pêche y sont moins développées que dans l’Atlantique nord. Les études concernant la reproduction de la baleine franche australe ont été réalisées principalement sur les lieux de reproduction durant l’hiver dans la Péninsule Valdès mais également en Australie et en Afrique du Sud. Ces observations ont été rendues possibles grâce à l’analyse de modèles de callosités sur différents individus faisant office en quelque sorte « d’empreinte digitale ». Les scientifiques ont ainsi découvert que la femelle met à bas tous les trois ou cinq ans, selon les conditions alimentaires. La période de gestation est de douze mois. En Argentine, la population de baleines franches australes de la péninsule de Valdès augmente chaque année de 7%. Elles ont l’habitude de se reproduire dans cet endroit de juin à mi-décembre et on peut donc facilement les y observer.