Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

On parle en fait d’ethnie « pampas » car il s’agit de la dénomination apposée par les conquistadores espagnols aux différents groupements aborigènes qui vivaient sur les territoires de la pampa argentine. Originellement, selon plusieurs spécialistes, les indiens Pampas en tant que tels se seraient dénommés « het » (groupe subdivisé lui-même en indiens taluhets, chechehets et diuihets), les indiens tehuelches septentrionaux qui peuplaient le sud de la ville actuelle de Buenos Aires. Le nom « pampa » fut également employé et apposé à des communautés indiennes « araucanisées » c’est-à-dire résultant du métissage des Hets et des Mapuches.

Indiens pampa3Le mot « pampa » est issu de la langue quechua. Il s’agit d’un mot hybride qui s’est intégré à la dénomination espagnole apposée aux indiens qui habitaient La Pampa et aux groupes qui intégraient en général la région pampéenne correspondant aux provinces argentines de Buenos Aires, Cordoba, Santa Fe et San Luis.

Indiens pampa2Scientifiquement, on parle d’ « anciens Pampas » et de « Pampas du 19e siècle ». Les « anciens Pampas » correspondant aux groupements hets, tandis que les « Pampas du 19e siècle » sont apparentés avec les communautés « araucanisées » et mélangées avec les indiens tehuelches septentrionaux.

Dans la langue quechua, le mot « pampa » signifie une « plaine » située principalement au sein d’un cordon montagneux. Les Espagnols qui, au 16e siècle, passèrent de la région andine aux vastes plaines sans forêts, appelèrent cette région la « Pampa ». Bien que l’origine du terme soit quechua, leur langue ne provenait pas de cette ethnie, on méconnait d’ailleurs l’origine de l’idiome des indiens pampas. Cependant, certains de leurs mots font penser à des mots similaires  à ceux de l’idiome puelches des gününa-këna (un peuple de la Patagonie) et à ceux de la langue des Mapuches, le mapudungun.