Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Dans l’extrême-sud du Chili, l’Ile Navarino se dresse dans les eaux de l’archipel de la Terre de Feu, au milieu de l’océan Atlantique et Pacifique et appartient à l’archipel des Iles du sud et du sud-est. Les villes les plus importantes de l’île Navarino sont Puerto Williams, Puerto Navarino, Caleta Eugenia et Puerto Toro. L’île Navarino est une île chilienne qui fait partie de la Province de l’Antarctique chilien dans la commune du Cap Horn.

La petite ville de puerto Williams, qui se déclare ville la plus australe au Monde.

La petite ville de puerto Williams, seul centre urbain de l’ile, qui se déclare ville la plus australe au Monde.

Il y a plus de 6.000 ans, cet endroit était habité par les indiens yagans, principalement dans la partie orientale de l’île, dans la crique Wulaia. La découverte de Navaraino et son exploration remonte à février 1624 lorsque la flotte Nassau de l’explorateur et amiral hollandais, Jacques L’Hermite, fut envoyée afin de découvrir le lieu. L’Hermite et ses hommes furent les premiers à rentrer en contact avec les indiens yagans. Les explorateurs ne visitèrent que la partie septentrionale et il fallut attendre mai 1830 pour voir le commandant anglais Robert Fitzroy reconnaître la partie orientale de l’Ile Navarino. En 1833, Fitz Roy compléta sa reconnaissance du lieu. 

Un des nombreux lacs de montagne de l'ile Navarino, dont la nature primaire est un régal pour les photographes de natures sauvage.

Un des nombreux lacs de montagne de l’ile Navarino, dont la nature primaire est un régal pour les photographes de natures sauvage.

L’île Navarino se trouve entre la Terre de Feu, au nord, et le Cap Horn, au sud. Il s’agit en quelques sortes de la base terrestre la plus proche du continent antarctique. La population actuelle vit principalement dans la capitale de la commune, Puerto Williams. L’histoire et l’archéologie sont certainement les ressources les plus importantes de cette île. Le visiteur pourra expérimenter dans ce lieu un type de tourisme scientifique en découvrant la culture des indiens yagans. Par ailleurs, il est également possible de suivre les routes des missionnaires anglais ayant peuplé la région anciennement. En outre, l’île Navarino offre également la possibilité de réaliser de nombreuses activités archéologiques, géologiques ou encore botaniques. 

L’île Navarino est la plus grande de toutes les îles se trouvant au sud du Canal Beagle. Son relief est montagneux et accidentés. Navarino est couverte de forêts qui abritent une faune et une flore considérable.

Les côtes de l’île sont constituées de petites collines et de pâtures qui permettent l’élevage d’animaux. Les montagnes, les lacs et les cascades sont nombreux. Le point culminant de l’île est le sommet de « Los Dientes de Navarino » qui dépasse les 1.200 mètres au-dessus du niveau de la mer. Du côté nord de l’île se trouve le canal Beagle, d’environ 240 km de long et 1,5 km de large. A l’est, Navarino est séparée des îles Picton et Lennox, au sud se trouve la baie Nassau et à l’ouest, le canal Murray qui la sépare de l’île Hoste.

Le climat de l’île Navarino est assez froid dans la partie septentrionale, dans les alentours de Puerto Williams avec une température de 6 degrés. Les précipitations sont moyennes. Le mois le plus chaud l’année à une température de 9,6 degrés et le plus froid de 1,9 degré. La flore de Navarino est caractérisée par la présence de forêts magellaniques subpolaires dont les espèces les plus typiques sont le hêtre de la Terre de Feu ou encore l’arbre ñire dans les endroits secs, le coigüe dans les zones plus humides. Une partie de l’île, située entre 600 et 800 mètres au-dessus du niveau de la mer, est composée du désert andin qui inclut toutes les zones qui, à cause des conditions climatiques dues à l’altitude, n’ont pas d’arbres ni d’arbustes ou n’ont pas de végétation du tout.

La faune de l’île Navarino est constituée de nombreux oiseaux et canards et également du célèbre castor.