Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

La ville chilienne de Puerto Natales est située à l’extrême-sud du pays, sur les bords du Cana Señoret, entre le golf Almirante Montt et le Fjord Ultima Esperanza, au sein de la région de Magallanes et de l’Antarctique chilien. Puerto Natales est la capitale de Natales et fait partie de la province d’Ultima Esperanza. La province d’Ultima Esperanza (dernier espoir) fut nommée de la sorte par le navigateur Juan Ladrillero qui la qualifia comme « le dernier espoir » d’atteindre le Détroit de Magellan, lieu qu’il ne put jamais rejoindre. 

Puerto Natales se trouve à 247 kilomètres de la ville chilienne de Punta Arenas, à 48 km de la ville argentine de Rio turbio et à 256 km de la province argentine de Santa Cruz. Puerto Natales est porte d’entrée au fabuleux parc naturel Torres del Paine. 

Puerto Natales, vu depuis le fjord Ultima Esperanza (dernier espoir).

Puerto Natales, vu depuis le fjord Ultima Esperanza (dernier espoir).

Le nom de Puerto Natales, en espagnol Port Natales, a été donné à la ville par deux pionniers allemands à la fin du 19e siècle. Ces deux explorateurs donnèrent le nom de « Natalis » (naissance en latin) au fleuve qui débouche sur la partie nord de la ville car la découverte de ce cours d’eau eut lieu un 24 décembre, jour de la naissance de Jésus. La province d’Ultima Esperanza était, à ses origines, habitée par les tribus indigènes Kaweshar et Aonikenk. Au 19e siècle, les premiers colons furent attirés par les possibilités d’élever des troupeaux d’ovins et de bovins sur ces terres. Il s’agissait en outre de la première ressource économique de la région. Puerto Natales fut fondée le 31 mai 1911 par le président chilien Ramon Barros Luco. Les habitants de Puerto Natales sont issus dans un premier temps principalement de l’Ile chilienne de Chiloé. 

Vue de Puerto Natales et du fjord Ultima Esperanza depuis les colines et la frontière argentine.

Vue de Puerto Natales et du fjord Ultima Esperanza depuis les colines et la frontière argentine.

Ensuite, beaucoup d’émigrés allemands et anglais s’installèrent à Puerto Natales et  fondèrent plusieurs petites colonies dans le voisinage de villes telles que Puerto Consuelo, Puerto Condor et Puerto Bories, localité chilienne située à 4 km de là. C’est à Puerto Bories que fut installé l’Entrepôt Frigorifique de Bories déclaré Monument Historique Nationale en 1996. Ces installations permirent de nombreuses créations d’emplois dans la région et deux chemins de fer furent construits en 1915 entre Puerto Bories et Puerto Natales pour le transport des ouvriers. 

De nos jours, Puerto Bories possède un musée qui retrace l’histoire et les traditions de la région en soulignant l’importance de l’entrepôt frigorifique pour le développement économique de Puerto Natales et de toute la Patagonie. Le visiteur pourra découvrir de magnifiques machines du début de 20e siècle. 

En 1917, la Compagnie Frigorifique de Puerto Natales fonda à son tour l’Entrepôt Frigorifique de Puerto Natales qui donna également du travail à ses habitants. Dans ces installations étaient stockées de la viande d’ovins et de bovins qui était destinée par la suite a partir sur des navires marchands vers l’Europe. Jusqu’à la fin des années 70, Puerto Natales fut une des plus grandes industries exportatrices de viande bovine au monde. 

D’un point de vue géographique, contrairement aux autres villes chiliennes, Puerto Natales se trouve sur le versant oriental de la Cordillère des Andes. Le climat y est transandin et steppique. Les précipitations ont lieu toute l’année de manière homogène. Les mois d’automne, avril et mai, sont beaucoup plus pluvieux. En hiver, les précipitations ont lieu principalement sous forme de neige.