Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

La ville argentine de El Calafate se situe sur la rive méridionale du Lago Argentino, au sein de la région de la Patagonie. El Calafate fait partie de la province de Santa Cruz et  se situe à une distance d’environ 80 km du glacier Perito Moreno et de 320 km de la capitale provinciale, Rio Gallegos. La ville est en quelque sorte la porte d’entrée au Parc National Los Glaciares qui inclut, entre autres, le glacier Perito Moreno, Upsala et le massif montagneux Fitz Roy. Chacun de ses lieux font partie du splendide Champ de glace Sud de Patagonie. 

el-calafate1Le nom El Calafate se réfère à un type d’arbuste à épines, le Berbéris à feuilles de buis dont les feuilles sont de couleur jaunâtre et dont la présence est caractéristique dans la partie sud de la Patagonie. Les baies de cette plante sont de couleur bleu foncée. Anciennement, cet arbuste était employé pour le calfatage des bateaux qui débarquaient en Patagonie. 

Dans cette zone, avant l’arrivée et la colonisation de l’homme, régnaient les indiens aonikenk qui lui avaient donné le nom de Kehek Aike dont la signification serait, selon les historiens, « lieu qui sert au dépôt d’ustensiles et de biens humains ». Au 20e siècle, la ville prend de l’ampleur alors qu’à ses débuts, cet endroit n’était qu’un point de ravitaillement pour le transport de la laine effectué dans des charrettes. En 1927, le gouvernement argentin fonde la ville dans l’espoir de consolider le peuplement de la région. Toutefois, l’activité engendrée par l’administration de parcs nationaux et surtout responsable de l’essor de la région. L’édification du Parc national Los Glaciares dure de 1943 à 1946. A cette époque, la population atteignait à peine la centaine d’habitants et c’est le Parc national qui favorisera l’infrastructure des lieux mais également l’activité culturelle et le secteur touristique. 

Le Perito Moreno, situé à quelques dizaines de kilomètres de la ville est un des lieux les plus spectaculaires et les plus visités de la Patagonie.

Le Perito Moreno, situé à quelques dizaines de kilomètres de la ville est un des lieux les plus spectaculaires et les plus visités de la Patagonie.

La zone de El Calafate a connu un développement économique divisé en trois périodes. Dans un premier temps s’est développée une activité économique « originelle » aux mains des autochtones de la région, les indigènes aonikenk qui avaient pour coutume de chasser les camélidés. Ce groupe d’une cinquantaine d’individus était constitué de chasseurs et cueilleurs nomades qui habitaient au sein de cavernes. A 15km de l’est de la ville de El Calafate se trouve Punta Walicu, un site archéologique sur les rives de lac Argentin et dont les peintures rupestres ont aidé à l’étude de ce groupe ethnique. 

Un gaucho à cheval dans la pampa argentine avec la cordillère et le Fitz Roy au fond

Un gaucho à cheval dans la pampa argentine avec la cordillère et le Fitz Roy au fond

Ensuite, plus tard, durant la deuxième période, d’amples zones de champs ont été vendues par l’Etat aux Anglais afin d’approvisionner le monde de laine à la suite pendant la révolution industrielle. C’est pendant cette période, connue comme « la Patagonie rebelle », que furent fusillées environ 200 grévistes qui militaient pour une amélioration de leurs conditions de travail. Enfin, la troisième période d’essor économique durant les années 70 a eu lieu lorsque le secteur touristique s’est fortement développé grâce à la présence et à l’exploitation du glacier Perito Merino. Pendant cette époque, l’offre touristique s’est consolidée ainsi que les activités de l’aéroport international. 

La région de El Calafate est baignée par un climat sec et froid avec des variations thermiques annuelles très peu marquées. La ville est le point névralgique de l’activité touristique de la région. Le voyageur pourra découvrir le lac argentin, le lac Viedma et bien évidemment l’impressionnant Parc National Los Glaciares ou encore la réserve écologique Laguna Nimez.