Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
1.8 (36.49%) 57 votes

La première personne à avoir foulé la zone actuelle de Buenos Aires fut le marin espagnol Juan Diaz de Solis en 1516. Ce navigateur débarqua au Rio de la Plata en 1516 mais la rébellion des indiens guaranis ou charruas, eut raison de son expédition et il trouva la mort.

En janvier 1536, une importante expédition, forte de 1.500 hommes et quelques femmes, arriva au Rio de la Plata. Il s’agissait de conquérir ainsi la zone de la Plata. Ces hommes avaient également l’intention de trouver les terres du mythique Roi Blanc, un roi qui selon les indiens guaranis possédait des richesses incommensurables, et la légendaire Sierra de la Plata. Cette expédition avait à sa tête Pedro de Mendoza y Lujan, un conquistador espagnol à la recherche d’or. Ce dernier fonda une colonie peu importante en février 1536 à côté du Rio de la Plata qu’il nomma « Nuestra Señora Santa Maria del Buen Ayre ».

carte ancienne rio de la plata et Buenos AiresPendant ce temps, une petite ville avait été créée au nord. Dans cette ville nommée Asunción, les aliments fournis par les indiens guaranies ne manquaient pas. Buenos Aires qui souffrait d’une pénurie d’aliments fut alors dépeuplée sous ordre du conseiller de la ville, Alonso Cabrera, et, en 1541, les habitants émigrèrent vers Asunción. Toutefois, ce ne fut pas si facile de déplacer la population et plusieurs s’y refusèrent car ils avaient réussi à semer les terres. Mais Domingo Martinez de Irala, conquistador enrôlé par Pedro de Mendoza mit le feu à la forteresse érigée par les colons, à l’église et aux peu de maisons qui y avaient été construites.

On a longtemps débattu au sujet de l’exactitude de la date de fondation de Buenos Aires et on s’est finalement accordé sur la date du 2 février 1536, le jour dédié à Nuestra Señora de la Candelaria ou Nuestra señora del Buen Aire, d’où serait issu plus tard le nom actuel de la capitale argentine.

La traduction française de « Nuestra Señora Santa Maria del Buen Ayre » est « Notre-Dame-Sainte-Marie-du-Bon-Vent ». Le premier nom donné à la capitale d’Argentine fut « Santísima Trinidad y Puerto de Nuestra Señora del Buen Ayre » (Très Sainte Trinité et Port de Notre-Dame-du-Bon-Vent).