Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Un oiseau du Nord de l’Argentine

00004ortalide du chaco L’ ortalide du Chaco est une espèce d’oiseau galliforme de la famille cracidae qui peuple le Grand Chaco, une des principales régions géographiques d’Amérique du Sud, de Bolivie, du Brésil, du Paraguay, de l’Uruguay et d’Argentine, au sein de forêts et de savanes de type chaqueño. En Argentine, cet oiseau est surtout présent dans la zone centrale du tiers nord du Pays, dans les bois d’arbres moyens, sur les bords des chemins et dans les plantations.  

00001ortalide du chacoL’ortalide du Chaco est également appelé plus communément charata, aracuá, arancuá, guacharaca,faisan, hachalaca, o mamacu (terme issu du quechua). Le nom charata est un dérivé du quechua « charchay » qui signifie l’enfant criard car en effet, cet oiseau, lorsqu’il est accouplé, crie fortement lors de son vol. 

00007ortalide du chacoL’ ortalide de Chaco aime aussi vivre dans les milieux humides et marécages en formant de grands groupes qui dorment dans les arbres et sont à la fois très bruyant. Les ortalides du Chaco chantent d’ailleurs souvent à l’unisson, ce qui fait qu’il est possible de les entendre à plus de deux kilomètres de distance. Le chant de l’ortalide du Chaco mâle est d’une octave inférieure à celle de la femelle. L’ortalide du Chaco est de couleur gris-cendré sur la tête et la poitrine. Autour de ses yeux, la peau est en-dessous de la gorge, la peau ne possède pas de plume. Le bec est du couleur blanchâtre. La charata comme on l’appelle mesure entre 50 et 55 cm. 

00005ortalide du chacoApparentés aux poules, les ortalides sont avidement chassés pour la pratique sportive et pour leur viande très prisée. Ces oiseaux vivent autant sur le sol que dans les arbres et s’alimentent de feuilles, de fruites, de graines, de fleurs, de chenilles et de petits lézards. Les ortalides femelles pondent en général quatre œufs qu’elles couvent pendant 28 jours. Deux jours après être sortis de l’œuf, les petits sont déjà couverts de plumes. 

Les ailes de cet oiseau sont petites et de forme ronde, ce qui les oblige à un mouvement rapide lorsqu’ils traversent d’amples aires ouvertes. Toutefois, cela ne les empêchent pas de traverser de longs fleuves sans aucune difficulté.