Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Rate this post

Un Superbe périple Chilien

De retour au pays, dans la grisaille et l’humidité, nous nous replongeons dans le Chili et en parallèle au questionnaire, voilà ce que nous pouvons dire de notre voyage.

sel du salar atacama

Dans la vallée de la Lune, dans le salar d’atacama, on trouve de nombreux blocs de sel pur.

Nous venons de faire un superbe périple chilien. La diversité des paysages, pour certains époustouflants, et la gentillesse des chiliens nous ont conquis.

vallée de la mort

Promenade dans la vallée de la Mort, un des nombreux sites géologiques surprenants du Salar d’Atacama

Votre professionnalisme a contribué largement au bon déroulement de notre séjour. Votre road-book était tellement bien fait, que j’avais peur d’un voyage aseptisé. Heureusement, nous avons réussi à nous perdre !!! Beau travail, beaucoup de précisions utiles, comme les photos de carrefour par exemple. Beaucoup d’informations. Très bons hôtels (nous avons souvent regretté de ne pas en profiter plus faute de temps), excursions sans faille, avec une bonne progression notamment aux glaciers, réservations avions et voitures impeccables… Félicitations!

socaire

A Socaire, à plus de 3700 mètres d’altitude, assis devant une cocinería, une des petites cantines locales

Nous avons eu beau temps partout ! Juste un crachin à Balmaceda.
Nous avons été surpris par les horaires de lever et coucher du soleil en Patagonie. Cela allonge bien les journées.

Nous avons fait beaucoup de choses mais pas toutes, loin sans faut, faute de temps, ou d’avoir trouvé, ou du fait de la fatigue.

isla Magdalena

Devant quelques specimens de manchots de Magellan sur l’Isla Magdalena

Nous avons perdu du temps à Santiago après notre passage chez vous, avons tourné en rond pour trouver LAN et le change en face. Que nous n’avons pas trouvé. Nous avons réussi à changer au bout d’une heure. Et finalement avons pris le métro pour aller au centre. Ce qui a mon sens est une bonne chose, compte tenu de la 1/2 journée seulement passée à Santiago. Il vous faudra d’ailleurs peut-être préciser que les tarifs des billets de métro varient selon l’heure et donc inutile d’acheter les retours en même temps que les allers. De même les horaires des banques et la fermeture du marché central. Nous l’avons loupé à 5mn près.

asado de mouton

Asado de bœuf dans une estancia à Melipeuco, à l’Est de temuco (Chili)

Melipeuco

Nous avons également perdu du temps au départ de Santa Cruz. Impossible de trouver El Huique, pour finalement aboutir sur une piste (nous avons compris à ce moment là que les pistes étaient notées en gris) et avons poursuivi finalement par Peralillo, Marchigue, Alcones, Litueche, Navidad…

Dans le nord, nous n’avons pas trouvé la route pour Pukara de Losana.
Celle de Rio Grande est fléchée à 27 km  après Calama et non 27 km avant San Pedro, si bien qu’on a cru que ce n’était pas la bonne route. Nous n’y sommes donc pas allés.

glacier balmaceda

Le glacier Balmaceda, dans le parque nacional O’Higgins en Patagonie Chilienne.

La sortie astronomique ne nous a pas permis de voir le coucher du soleil dans la Valle de la Luna, puisque sur place tout en haut à 19 h, il nous a fallu rebrousser chemin.

En allant vers Torres del Paine

La route Sud à Torres del Paine, après renseignements forts aimables du guide sur le bateau et de la Conef… a finalement été annoncée fermée. Nous sommes donc passés par le Nord. Mais il me semble que cela était mieux ; le paysage  de face tout le long de la route est superbe.

Longue route pour arriver à Mirador del Paine, au bout du monde, mais cela valait le coup d’aller jusque là. Notre Mistral est petit joueur à côté de leur vent. Pas de wifi, pas de téléphone, chauffage au bois, compresseur pour l’électricité réduite. Quel dépaysement !

Le resto dans l’hacienda après Balmaceda, compte tenu de la route à faire, n’était peut-être pas nécessaire. Cela dit, original le mouton grillé autour du feu de bois et un vrai régal.

En dehors des repas inclus, fameux d’ailleurs, particulièrement à Viu Manent, (nous y avons été frustrés de ne pas avoir d’explications en français, pour nous qui vivons dans les vignobles des Côtes du Rhône, mais visite super intéressante) nous avons toujours privilégié les petits restaurants où les chiliens se retrouvent, avec une cuisine délicieuse préparée sur le tas, que ce soit à San Pedro, qu’à Chiu Chiu… A Valparaiso, par contre, nous avons mangé dans plus chic, à FAUNA, excellent, avec une terrasse donnant une vue superbe sur la ville.

Torres del paine

Splendide vue sur les Torres del Paine enneigées

A Viu Manent, bien installés à table, nous attendions que l’on vienne nous chercher pour la sortie en calèche, certaines étant stationnées tout près. Du coup, quand nous nous sommes présentés à 15 h 15 après renseignements au lieu du départ, nous avons dû attendre le départ suivant. A préciser donc il nous semble.

Nous avions emporté un bidon d’eau pour nous rincer au Lac Cejar. Inutile désormais, il y a des douches.

Il est bon d’indiquer que les prix du marché artisanal de San Pedro sont les plus intéressants du pays. Sauf pour les bijoux en Lapiz ou, sauf s’il s’agit de faux ? Le centre que vous nous avez indiqué à Santiago, est de loin imbattable. Je n’ai pas regretté d’avoir pris tout de suite.

En terre Mapuche

Notre séjour en terre Mapuche a été très enrichissant. Nous nous sommes baignés dans des termes à 55°, avons participé à la fête de Melipeuco et mangé du bœuf grillé comme le mouton de l’hacienda, avons fait une superbe et rude rando dans le parc Conguillio avec bain dans un lac revigorant, avons été réveillés le jour de notre départ au son du koltrum et avons vécu le quotidien d’un autre temps… Quel contraste avec notre vie !

désert d'atacama

La route de Calama dans l’immense désert minéral d’Atacama où il ne pleut que tous les dix ans.

Voilà quelques réflexions sur notre voyage. Nous rentrons avec 2000 photos. Nous avons l’impression d’avoir fait trois voyage en un seul, tant par la diversité des 4 régions visitées, que le nombre de vols.

Nous ne regrettons pas d’avoir choisi cette destinations, et de vous avoir choisi pour nous aider à emporter le meilleur souvenir du Chili.

Merci à toute l’équipe.

Dominique, Jérôme, Benoît et Christophe (France) – christophe.gaal@free.fr