Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Où acheter le peso Argentin?

stacks_image_5458Après des années d’incertitude et de double marché des changes, depuis l’arrivée de Mauricio Macri à la Présidence de l’Argentine le 10 Décembre 2015, le panorama du change des devises a de nouveau changé et c’est normalisé. Le taux de change n’est plus fixé par l’état mais par le marché, fluctuant au jour le jour. Bien qu’on puisse trouver sur la rue Florida encore quelques « arbolitos », échangeurs à la sauvette proposant de changer des Euros ou dollars sans passer par les bureaux de change, la différence est devenue minime et ne présente plus que très peu d’intérêt. Nous ne pouvons évidemment pas conseiller ou préconiser la méthode ni la démarche, bien que beaucoup de touristes ont encore recours à cette forme de change, nous sommes dans l’obligation de vous en informer et vous mettre en garde des possibles dangers. De nombreux bureaux de change se trouvent dans le centre de Buenos Aires ou dans les rues principales des villes secondaires, les touristes ne peuvent pas changer dans les banques bien que celles-ci affichent le cours de change des devises. Les taux de change proposés dans les aéroports sont généralement plutôt désavantageux.

Quels vêtements dois-je emporter?

Dans le Nord du Chili et de l’Argentine, les températures sont chaudes tout au long de l’année. En été il y a parfois des pluies dans la région de Misiones (Iguazu), dans la région de Salta et de San Pedro de Atacama. Emporter des vêtements légers, mais aussi un survêtement imperméables (type K-way) et une bonne fourrure polaire. Prévoyez des vêtements très chauds si vous montez en haute altitude dans les régions de San Pedro de Atacama et Arica. Il pleut beaucoup dans les régions du « petit » Sud du Chili (au dessus de la Patagonie). Apportez des vêtements imperméables avec plusieurs changes, un bonne fourrure polaire et des vêtements micropore (type Gore-tex) pour faire barrière à l’humidité.Pour la Patagonie, prévoyez un coupe-vent ou vêtements en micropore.Il peut y avoir des alternances très rapides de pluie et de soleil. Un imperméable et des vêtements légers sont conseillés. Dans toutes ces régions, apportez des bonnes chaussures de marche, une fourrure polaire de qualité, des lunettes de soleil (obligatoire) et une crème protectrice écran total pour la Patagonie et l’Atacama.

Quels sont les risques au dessus de 3000 mètres d’altitude (9800 pieds)?

Depuis que nous organisons des tours accompagnés au dessus de 3000 mètres d’altitude (la limite à partir de laquelle les effets peuvent commencer à se ressentir), nous n’avons eu que des cas mineurs de mal d’altitude (M.A.M. ou Mal de l’Altitude et de la Montagne). Les réceptifs sur place emportons toujours avec eux une bouteille d’oxygène ou un flacon d’alcool. Les fumeurs et buveurs sont plus à même d’en ressentir les effets que d’autres. Pour bien supporter l’altitude au dessus de 3000 mètres, il suffit de suivre quelques consignes qui seront rappelées par notre guide: ne pas consommer d’alcool dans les 24 heures qui précèdent l’ascension; boire beaucoup d’eau pour rester bien hydratés; monter très progressivement avec, si possible, une étape dite d’acclimatation, c’est à dire une nuit à une altitude intermédiaire; bouger et se déplacer sans gestes brusques, en s’économisant.Vous pouvez également emporter des médicaments très efficaces comme le Diamox ou équivalent. Le guide vous proposera probablement un mate de Coca, boisson à base de feuilles de coca, très efficace pour la « Puna » ou le mal d’altitude. Il est surtout très important de garder toujours des fenêtres entrouvertes dans votre véhicule pour que de l’air frais rentre tout le temps. Au cas ou vous seriez vraiment très malade et le guide serait forcé de redescendre, il n’y aurait évidemment aucun remboursement. Selon les situations, votre guide s’efforcera alors de trouver d’autres visites intéressantes à des altitudes plus basses.

Vaut-il mieux apporter de l’argent liquide?

stacks_image_5463Le Chili et l’Argentine ont des systèmes bancaires très modernes avec des distributeurs d’argent liquide à peu près partout et en grand nombre. Dans certains distributeurs on peut même retirer des Dollars US. Nous vous suggérons d’apporter une carte de crédit (deux c’est plus sûr) et un minimum d’argent liquide (plutôt des devises, ne faites pas de change chez vous, où les taux sont souvent beaucoup moins intéressant). Les Travelers chèques sont certainement très surs et garantis contre les vols ou pertes mais toujours très compliqués et parfois chers à encaisser.

ATTENTION!
Vous ne trouverez pas de distributeurs d’argent dans le Parque Torres del Paine, il faudra donc prévoir de passer à un distributeur à Puerto natales ou El Calafate si vous arrivez depuis l’Argentine.

Frais journaliers : Combien d’argent doit je compter pour les repas ou les pourboires?

Quel est le prix des repas?

Pour vos repas il vous faudra compter entre 15 et 25 US$ pour un bon menu avec boisson, mais on peut bien sur comme partout trouver des alternatives économique. En amérique du Sud, contrairement à la France par exemple, le service n’est pas inclus dans la note, les serveurs étant souvent payés en grande partie par les pourboires.

Quels pourboire donner?

Dans les restaurants on donne en général entre 5 et 10 % de pourboire, même si ce n’est pas obligatoire et qu’il se donne en fonction de votre degré de satisfaction. Pour les guides, nous conseillons de donner entre 2 et 5 dollars par jour et par passager, la moitié pour les chauffeurs. Les pourboires et les boissons ne sont pas inclus dans nos offres de prix. Certains endroits très saisonniers et retirés comme Torres del Paine et Iguazu sont jusqu’à trois fois plus chers que le reste du pays.

Pourrais-je téléphoner sans problème et accéder à internet?

Si vous avez un téléphone cellulaire tri-bande ou quadri-bande, vous aurez instantanément accès aux réseaux locaux, par le système de « roaming », si vous avez activé cette option avec votre fournisseur avant de partir (prévoir une semaine pour l’activation). Sachez que le roaming peut coûter extrêmement cher. Vous pouvez aussi louer un téléphone à votre arrivée à l’aéroport moyennant le dépôt d’une garantie par carte de crédit et un coût d’environ un dollar par minute d’appel. Le téléphone sera restitué à votre départ au même bureau. Vous pouvez trouver à peu près partout en Argentine et au Chili (même dans les tout petits villages) des « locutorios », petits bureau téléphoniques avec cabines individuelles, très économiques. Il vous faudra faire un peu de « shopping » pour trouver les prix les plus compétitifs. Il y a des cybercafés à peu prés partout avec des prix dérisoires. Certains hôtels ont des terminaux gratuits. La dernière solution que nous préconisons à nos passagers est d’acheter les cartes prépayées que vous trouverez à peu près partout dans les quiosk. Vous bénéficierez de tarifs intéressants pour vos appels internationaux que vous pouvez effectuer de n’importe quel téléphone fixe et n’aurez jamais la surprise de la facture à votre retour puisque vous consommerez que le montant que vous avez payé pour la carte.

Quel type d’assurance dois-je prendre pour voyager?

Les assurances voyage sont composées de quatre parties: l’assurance médicale, le rapatriement, assurance perte de bagages et l’annulation voyage. Si vous payez votre vol et séjour avec une carte « Premier », « Gold » ou certaines « Business » ou « Platinum », ces quatre assurances peuvent être inclues. Vérifiez bien votre contrat (lisez entre les lignes!) ou consultez votre banquier. Les grandes compagnies d’assurances et certaines banques proposent parfois des assurances voyages mais comparez leurs offres avec celles des assureurs spécialisés comme Mondial Assistance, Assist-Card, Europ-assistance, etc. (vous en trouverez un grand nombre sur internet). Comparez bien la couverture avec le prix dans tous les cas. L’assurance médicale et rapatriement est obligatoire et nous vous demanderons un numéro de police avant votre départ (si vous n’avez pas payez avec une carte de crédit  » avec assurance »).

Comment se passent les locations de voiture? Dois-je avoir un permis international?

stacks_image_5465Korke a un accord commercial avec le loueur Hertz au Chili et en Argentine. Quand vous voyagez avec un de nos guide, c’est lui qui conduira, toute la responsabilité, les garanties et les paiement seront à la charge de Korke. Si vous voyagez sans guide, la location seule sera prépayée par Korke. Vous devrez présenter à votre arrivée, au guichet du loueur, votre permis de conduire (si possible un permis international), votre voucher ou une copie délivrée par Korke, et une carte de crédit pour la garantie. L’assurance Hertz au Chili garantit pratiquement tous les dommages, sauf les tonneaux avec les véhicules 4X4 pour lesquels il y a une franchise importante et le bris de vitre en Patagonie (franchise importante).

Certains loueurs en argentine demandent des franchises importantes. rien de bien facheux si vous êtes couvert par votre carte de crédit mais prévoyez donc également que la garantie demandée puisse être très élevée. C’est pourquoi nous conseillons de voyager avec au moins deux cartes de crédit. Comme pour toute location de voiture, le véhicule vous sera remis avec le plein. Il vous faudra en faire de même lorsque vous rendez le véhicule. Faites bien le tour du véhicule lorsqu’il vous est remis et veillez à ce que tous les problèmes soient notés sur la fiche de contrôle véhicule dont on doit vous remettre une copie (vérifiez bien l’état des vitres). En cas d’incident ou d’accident, vous devrez appeler immédiatement hertz et enregistrer une déclaration auprès du commissariat le plus proche. Vous pourrez toujours appeler le numéro d’urgence de Korke pour une assistance.

Le Guide parlera-t’il français?

Si vous avez commandé votre voyage au Chili ou en Argentine avec l’intervention d’un de nos guides, celui-ci parlera couramment le français sauf si indiqué autrement dans votre feuille de route. Il vous accompagnera sur la durée désignée du parcours. Il vous assistera sur les petites choses comme: trouver un bureau de poste, appeler en France, traduire un menu, négocier le prix d’un souvenir, suggérer un bon restaurant ou conduire la voiture de location. Il vous donnera surtout le contexte historique et culturel des lieux visités, vous guidera dans les musées, vous mettra en contact avec la population locale.

Ai-je vraiment besoin d’un guide ou puis-je m’en passer?

Si votre espagnol est bon, si vous avez l’habitude de voyager par le Monde, vous pouvez probablement vous passer de guide. Nous vous remettrons de toute façon notre célèbre « road-book » , (notre feuille de route maison), un recueil détaillé et complet avec les éléments d’information nécessaires au bon déroulement de votre voyage (carte, guide…).Vous bénéficierez également d’un numéro d’assistance téléphonique disponible 24h sur 24, 7 jours sur 7. Si vous voulez des explications détaillées sur tous les sujets concernant votre séjour et que vous n’avez jamais réussi à passer au delà de la leçon numéro 2 du CD « l’Espagnol instantané tout de suite là maintenant en 30 CD », … alors demandez un guide privé.N’oubliez pas que vous pouvez également combiner des parties guidées avec des parties non-guidées. Sachez également que certains sites ne peuvent être visités qu’avec un guide, comme les visites autour de San Pedro de Atacama, dans le parc Lauca au dessus d’Arica ou encore les excursions autour de Salta. Nous pouvons alors faire appel à des guides locaux ou envoyer un guide Korke pour vous accompagner sur place.

Quelle est la période idéale pour visiter le Chili et l’Argentine?

Le Nord du Chili et de le Nord de l’Argentine peuvent se visiter toute l’année. Les températures moyennes se situent entre 20º et 35º C. (70-90ºF), parfaites pour se promener dans la région. Nous conseillons de visiter la Patagonie entre la fin d’Octobre et le début du mois d’Avril. Le reste de l’année, le vent est violent et il peut faire extrêmement froid et humide. L’idéal pour visiter la péninsule de Valdés est du mois d’Août (quand les baleines arrivent pour s’accoupler, les mâles sont donc là aussi, doublant ainsi la population) à Décembre (quand les dernières maman-baleines quittent la région avec leurs petits).

stacks_image_231