Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

stacks_image_4261Île la plus isolée au Monde, Rapa Nui (qui signifie « la grande île), évoque encore aujourd’hui les mythes et les légendes les plus folles. C’est que ses fameux moais, sculptés dans la roche volcanique de l’île, monolithes de 4 mètres et plus de 14 tonnes, semblent veiller de leur aura sur toute l’île. Plus de 400 statues restent inachevées dans la carrière principale.Le patrimoine de Rapa Nui est désormais protégé et inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Située à 4000 km de Tahiti, à l’Ouest et à 3700 km des côtes chiliennes à l’Est, elle ne compte à peine plus de 3300 habitants, un peuple à l’identité forte qui n´hésite pas à se confronter au pouvoir centralisé du gouvernement chilien.Cinq vols partent chaque semaine vers l’île de Pâques depuis Santiago du Chili ou Papeete (Tahiti) avec la compagnie LAN. L’idéal est de passer trois ou quatre jours sur place pour visiter tous les sites archéologiques qu’offre l’île en toute tranquillité. Car l’île est un sanctuaire de paix en plein centre de l’océan pacifique qui inspire le calme, le repos et la méditation. Demander un devis

stacks_image_4265
A Noter! Tous les ans, pendant deux semaines (généralement les deux premières semaines de février), l’île fête le Tapati Rapa Nui, une fête traditionnelle ancienne pendant laquelle la population élit la femme la plus belle de l’île. Mais ce n’est pas l’élection de miss univers. L’île se divise en deux camps, chaque camp se disputant des compétitions pour gagner des points attribués à sa candidate. Par exemple l’Haka Pei: allongés sur des troncs de bananiers reliés entre eux, les participants descendent la pente du volcan Maunga pu’i avec des vitesses de pointe pouvant atteindre les 85 km/h!

Attention, de plus en plus de visiteurs visitent le festival tous les ans. Le festival tombe en plus en plein été austral, beaucoup de chiliens et d’argentins profitent donc de l’occasion pour visiter l’île également. Pensez donc à effectuer toutes vos réservations (très) longtemps à l’avance.

stacks_image_4263Rano Raraku

Rano Raraku : connue comme la fabrique des Moais. Plus de 400 statues peuvent être admirées dans les moments distincts de leur construction et de leur transport. Cette activité semble avoir été abandonnée du jour au lendemain sans explication.

Ahu Moai
Ahu Moai : autour de l’île se trouvent près de 300 plates-formes ou autels appelés Ahu, dont la majorité ont éte détérioré par l’homme, les animaux et les éléments naturels. Parmis elles se font remarquer les sites de Vaihu, Akahanga, Heki’i, Raai, Te Peu et Vinapu, où il est possible d’observer des statues, des restes d’installations humaines (maisons, cavernes, fourneaux et volaillers), en plus des sites de cultures et cérémonies.
Ahu Tongariki
Ahu Tongariki : site recemment restauré par l’archéologue Claudio Cristino, où il est possible d’observer 15 statues sur pieds, à différentes étapes de leur construction. Dans un cadre d’une naturelle beauté impressionnante, ce lieu, proche de Rano Raraku, fait parti des incontournables de l’île.
ggallentableauComplexe Tahai-Ko te Riku
Tahai-Ko Te Riku : ce site archéologique se trouve dans le village de Hanga Roa. Connu comme une restauration complète, où il est possible de visualiser des maisons en pierre, volaillers, sites cérémoniaux, trois plates-formes avec Moai (Tahai, Vai Uri, Ko Te Riku), et un embarcadère entièrement construit en pierres.
Ahu Huri A Urenga
Ahu Huri A Urenga : restauration placée près de Hanga Roa, disposant d’une statue unique orientée vers le couché de soleil, le jour du solstice d’hiver. Ce moment astronomique marque non seulement le commencement de la saison hivernale (tonga), mais de plus celui-là des tabu(prohibitions) sur la pêche et d’autres activités dans l’île.
Ahu Akivi
Ahu Akivi : complexe archéologique restauré en 1960 par l’archéologue William Mulloy. 7 statues peuvent être observées avec leurs regards orientés vers le couché de soleil (en direction de l’océan). La tradition raconte que ces 7 moai représentent les sept premiers explorateurs qui sont arrivés sur Rapa Nui, envoyés par le roi Hotu Matu’a.
Ahu Huri A Urenga
Ahu Ature Huki : se situe sur la plage d’Anakena et est la première restauration faite durant l’expédition norvégienne en 1956. Ce site dispose d’une statue d’aspect anthropomorphe et apparemment plus antique que celle des plates-formes voisines.
Ahu Nau Nau
Ahu Nau Nau : restauration faite par l’archéologue Rapa Nui Sergio Rapu, à la fin des années 70. Située à la plage d’Anakena, 7 statues très bien conservées disposant de détails uniques comme des tatouages, des terminaisons et des vêtements peuvent être observées, . Durant la restauration, un oeil a été trouvé, actuellement exhibé au musée de l’île.
stacks_image_3682